Archives de Tag: geek

Les gadgets délirants

 

Alors que le salon de l’électronique de Las Vegas vient d’ouvrir ses portes, Culture geek nous fait découvrir quelques accessoires astucieux, voire délirants.

Les gadgets délirants

Emission diffusée le 5 janvier 2011.

Barbie vedette d’un jeu

La poupée bourrée de technologie drague les geeks en leur laissant des indices de son passage sur le service de géolocalisation ludique.

Le dernier modèle de la poupée du fabricant Mattel, Barbie Video Girl, part en tournée promotionnelle dans plusieurs grandes villes américaines, comme San Francisco ou New York. Le jouet, qui incorpore désormais un écran LCD, une caméra vidéo et un logiciel de montage, va chasser sur les terres de geeks, via Four square. «Elle» utilisera le service de géolocalisation en vogue, ainsi que Twitter, pour diffuser des indices sur le lieu où elle se trouve à un moment donné. Ses coaches demanderont ensuite aux suiveurs de l’opération d’effectuer des missions sur place. Parmi eux figurera l’heureux lauréat d’un exemplaire de Barbie Video Girl.

La poupée est une vraie geekette, avec caméra et écran incorporés.

Jimmy Choo, le designer de chaussures de luxe, avait déjà lancé une campagne promotionnelle simi laire. Une paire de baskets se baladait dans différents lieux de Londres, en affichant ses passages sur Foursquare. Les adeptes du service qui ont réussi à se rendre sur le lieu avant le départ des précieuses baskets ont pu repartir avec une paire à leur goût et à leur taille.

(Source : 20minutes.ch)

Le saviez-vous ?

Le terme « geek » (qui se prononce « guik ») vient de l’allemand « geck » qui désignait au Moyen Age un fou, une personne étrange.

***

Le langage informatique «Java» se nomme ainsi car ses concepteurs ont avalé des litres de café pendant son élaboration. En effet, «java» signifie «café» en argot américain.

***

‘Pwned‘ est un mot du jargon Internet signifiant ‘humilié par un joueur plus fort ou plus malin’. Il tire ses origines de l’adjectif anglais ‘owned‘ (maîtrisé, embarrassé), où la lettre o est remplacée par la lettre p à cause de la proximité immédiate des deux lettres sur les claviers.

***

En effectuant une recherche sur Google, vous consommez 0,3 Wh

***

Chez Google, 20% du temps de travail des ingénieurs et des développeurs est réservé à leurs recherches personnelles.
Petite rectification, afin d’éviter de faire déprimer le reste de la planète : Les employés ont le droit pendant 20% de leur temps de travail, de se dédier à l’un ou l’autre projet Google (existant ou innovant) qui leur tient à coeur…

***

La mascotte de Mozilla Firefox n’est pas un renard mais un panda roux, aussi appelé petit panda.

Une BD sur les Geeks

Une petite suite de chroniques sous forme de planches, mettant en scène des informaticiens, des fans de nouvelles technologies, des addicts de la souris…  
Sur leur site http://www.lesgeeks.net, ils nous donnent la définition d’un Geek (ou d’une Geekette!) : Un geek (terme anglais se prononçant ‘guik’ comme ‘guitare’ et non pas ‘djik’ comme…je sais pas) est un stéréotype désignant une personne passionnée par l’informatique (…) 

Avant, être geek, c’était la honte. Les gens vous jetaient des pierres dans la rue et les filles détournaient le regard quand elles vous croisaient dans la cours du lycée (ben, oui, à l’origine, le geek était mâle). Mais les temps changent et les moeurs évoluent : d’ancien geeks sont devenu célèbres (Gates, Jobs, Tarantino, Peter Jackson…), la culture geek est à la mode (on ne compte plus le nombre de films sur les super-héros et tout le monde possède un iPod) : les geeks peuvent donc faire leur coming out la tête haute, la geekitude est en marche.

Ouvrez les yeux : vous avez surement un geek ou une geekette dans votre entourage : collègue de travail, copain, voire membre de la famille. Parfois même on vit avec, et c’est pas tous les jours facile !

C’est pourquoi j’espère que la BD « les geeks » contribuera elle aussi à l’intégration et l’acceptation des geeks dans la société actuelle.