Signature électronique

La signature électronique se répand: plus de 50 services en ligne offriront dans les prochains mois la possibilité d’utiliser la SuisseID pour se connecter de manière simple et sécurisée ou pour doter des documents d’une signature électronique juridiquement valable. Au total, 150 entreprises et organisations se sont portées candidates pour réaliser ce projet.

En lançant la SuisseID, la Confédération veut favoriser la percée de la voie électronique pour les transactions d’affaires en Suisse, a communiqué au mois de mai le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco). Selon son directeur Jean-Daniel Gerber, « la SuisseID est primordiale pour le développement de l’économie numérique et de la cyberadministration ».

Les premières estimations du gain pour l’économie nationale tablent sur des économies uniques de plusieurs centaines de millions de francs si 10.000 entreprises, institutions et particuliers utilisent la SuisseID pour leurs transactions électroniques réciproques.

Plus de 50 services en ligne, des administrations publiques et des entreprises, offrent ou offriront dans les prochains mois la possibilité d’utiliser la SuisseID. Fin avril, environ 150 entreprises et organisations avaient déposé une candidature pour réaliser un projet pionnier.

Ainsi, il sera désormais possible d’effectuer des opérations électroniques sur le portail de l’Administration fédérale des contributions. A partir de l’été 2011, les services liés à la TVA, notamment le décompte de la TVA, seront progressivement proposés sous forme électronique.

Par ailleurs, la société Innovative Web AG offre à 350 communes de 22 cantons la possibilité d’utiliser la SuisseID dans les procédures administratives par voie électronique, ce qui représente un potentiel d’environ deux millions d’habitants. Les citoyens, les acteurs politiques, les associations, les entreprises et les employés de l’administration pourront désormais effectuer leurs opérations par voie électronique à l’aide de la SuisseID.

Parmi les autres fournisseurs d’applications figurent notamment l’Office fédéral de la justice, qui permet aux citoyens de commander en ligne un extrait de leur casier judiciaire sans avoir à se rendre au guichet, La Poste Suisse, l’Administration fédérale des douanes ou encore buch.ch. Dans le cas de buch.ch, la SuisseID permet d’acheter sur l’internet, en toute sécurité et en toute simplicité, des livres, supports musicaux, etc., mais aussi d’authentifier les clients et de vérifier leur âge lorsqu’ils achètent des films ou des jeux vidéo.

La SuisseID, qui se présente sous la forme d’une carte à puce ou d’une clé USB, peut être commandée en ligne auprès de La Poste Suisse/SwissSign AG ou de QuoVadis Trustlink Suisse SA. Déduction faite des 65 francs remboursés par la Confédération pour chaque SuisseID achetée d’ici à la fin de l’année, la SuisseID standard valable trois ans coûte 99 francs, soit 33 francs par année. Autrement dit, son coût est comparable à celui d’une carte EC. Une fois la demande établie en ligne et imprimée, il faut encore se présenter (une seule fois), muni d’un document d’identité, à un guichet d’identification; la SuisseID est ensuite envoyée par voie postale.

La SuisseID est également proposée par l’Office fédéral de l’informatique et de la télécommunication (OFIT) à ses clients de la Confédération et des cantons, et par Swisscom à ses gros clients (transactions entre entreprises).

(Source : 24heures)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s